The Archipelago of Another Life: read-along, second quarter of the book

  The Archipelago of Another Life Archipel dune autre vie

READ-ALONG
with Carol at Cas d’intérêt 

THE ARCHIPELAGO OF ANOTHER LIFE
L’ARCHIPEL D’UNE AUTRE VIE
by Andreï MAKINE

***

Here is our schedule:
Voici notre calendrier :

April 5: our reading begins, Chapters I and II. Visit Carol’s announcement post, with maps and much more!
5 avril : début de la lecture, Chapitres I et II. Allez voir le billet de Carol annonçant cette lecture, avec des cartes et autres bonnes choses.
April 19: questions asked by Cas d’intérêt on Chapters I and II
19 avril : questions postées à Cas d’intérêt sur ces deux premiers chapitres

Second quarter of the book:
Second quart du livre :

May 4: my questions here at Words And Peace, on the second quarter of the book, ending with “Une fois sur l’autre rive, nous relançâmes la poursuite mais le soleil déclinait déjà, il était temps d’allumer le feu, avant une nouvelle gelée…”:
4 mai : questions ici à Words And Peace, sur le second quart du livre, jusqu’à “Une fois sur l’autre rive, nous relançâmes la poursuite mais le soleil déclinait déjà, il était temps d’allumer le feu, avant une nouvelle gelée…” :

1) Starting with Chapter 2, we have a story within a story, with another man followed and tracked by others. How do you like the fact that the author is moving the zoom from the young narrator to Pavel? And do you think he is ever going to focus again on the teenager? How do you think this is going to evolve?
1) À partir du chapitre 2, on est en présence d’une histoire dans une histoire, avec un autre homme suivi et traqué par d’autres. L’auteur déplace le zoom : il n’est plus sur le jeune narrateur mais sur Pavel maintenant. Tu aimes ça ? Et tu penses que Makine va se reconcentrer plus loin sur l’ado ? À ton avis, comment ça va évoluer ?

Carol:
Good question. At this point, I’m not at all sure of the role of the teenager. If the author doesn’t return to him, I’d be surprised. Why include him at all if he’s not going to appear again before the end? I think Pavel’s manhunt will lead him to some revelations about life that he divulges in recounting his story. The youngster already seems to have an innate connection to Pavel. My guess is that he will adopt a similar outlook on life, perhaps following in Pavel’s footsteps or learning from his mistakes.

Bonne question. À ce stade de l’histoire, je ne me sens pas certaine du rôle de l’adolescent. Si l’auteur ne revient pas à ce personnage, je serai surprise. Pourquoi l’introduire s’il ne va pas réapparaître avant la fin? Je pense que Pavel va divulguer certaines révélations qu’il a eues pendant la chasse à l’homme qui ont changé sa vision de la vie. L’ado a déjà manifesté un lien inné avec Pavel. Je pense qu’il va adopter la même perspective ou peut-être apprendre comment éviter les erreurs que Pavel a commises.

Emma:
I was originally a bit frustrated, because I felt I didn’t know the teenager much yet, and now I had to focus on Pavel. Then I started seeing commonalities between them. It will be interesting to see how far these go, and what it may entail for both.

Au départ, j’étais un peu frustrée, car je ne connaissais pas encore beaucoup l’adolescent, et pourtant voilà que je devais maintenant me concentrer sur Pavel ! Puis j’ai commencé à voir des points communs entre eux deux. Je me demande jusqu’où ira leur ressemblance et ce qu’elle impliquera pour eux.

2) This second quarter of the book contains several comic scenes. Does this work for you? Why these comic elements according to you?
2) Ce deuxième quart du livre contient plusieurs scènes comiques. Tu trouves que c’est une bonne idée ? Pourquoi ces éléments comiques selon toi ?

Carol:
I may not remember the same scenes as you. Pavel’s story involves 5 men on a mission. In such circumstances, I would expect a certain amount of teasing one another and joking around. There is tension between Boutov and Louskass and no one seems to care much for Ratinsky. So, the jovial jousting lightens the mood but it’s also what I’d expect from a group of men–especially a group that is being tested both physically and mentally. Makine’s insights into how such men would behave seem natural and authentic.

Peut-être que je ne me souviens pas des mêmes scènes comiques, mais l’histoire de Pavel implique 5 hommes en mission. Dans de telles circonstances, je m’attendrais à des railleries et des joutes verbales. Il y a de la tension entre Boutov et Louskass et personne n’aime trop Ratinsky. Alors, les moqueries joviales détendent l’atmosphère. C’est aussi ce que j’attendrais d’un groupe d’hommes—particulièrement quand les membres du groupe font face à des épreuves physiques et mentales. Makine me semble très doué pour nous livrer des portraits naturels et authentiques.

Emma:
Good point about the natural joviality between this group of men. I felt these scenes as interesting balance to release the tension. I also perceived them as ways to criticize the stupidity of army orders (he describes Ratinsky as a “crétin”, and Louskass’s orders lost all coherence). I have the feeling these may reflect some of the author’s own experience.

Bien vu sur la jovialité naturelle entre ce groupe d’hommes !
J’ai ressenti ces scènes comme un équilibre intéressant pour relâcher la tension. Je les ai aussi perçues comme des moyens de critiquer la stupidité des ordres de l’armée (il décrit Ratinsky comme étant un « crétin », et “les ordres de Louskass finirent par perdre toute cohérence”). J’ai le sentiment que cela peut refléter en partie la propre expérience de l’auteur.

3) We see Pavel often alternating quickly between conflicting thoughts: wanting to save the fugitive and wanting to finally succeed in catching his prey. How do you explain that?
3) On voit Pavel alterner souvent rapidement entre des pensées contradictoires : vouloir sauver le fugitif et vouloir enfin réussir à attraper sa proie. Comment expliques-tu ces alternances ?

Carol:
I think that when he wants to catch the fugitive he’s falling under the intrinsic spell of groupthink. This is their mission after all. However, the longer the fugitive survives, the more he respects the escapee’s cunning and skill. He also wishes he could escape the life that has been chosen for him. So, he identifies with the fugitive’s plight.

Je pense que quand Pavel veut attraper le fugitif il est influencé par la pensée du groupe. C’est surtout leur mission. Cependant, il a du respect pour leur proie maligne. Il s’imagine peut-être à sa place, fuyant ses propres dominateurs. Alors, il s’identifie à la situation désespérée du fugitif et dans ce sens il veut le voir libéré.

Emma:
I saw his desire to catch maybe less as a loyal behavior than you did. He wanted to enjoy human glory (he uses the word “trophy”), to be reward by his boss if he happened to catch the fugitive. And maybe he was also just afraid of what they would do to him if he didn’t obey these orders.
But then yes, admiring the fugitive’s courage and boldness makes him turn to higher values. Just as the teenager tends to identify with Pavel, Pavel might start identifying with the mysterious fugitive, and if he himself were to one day try to escape this life (and maybe that’s what he did when we meet him for the first time at the beginning of the book?), he would want someone to save his life.

J’ai vu son désir d’attraper peut-être moins comme un comportement loyal que toi. Il voulait jouir de la gloire humaine (il utilise le mot « trophée »), être récompensé par son chef s’il arrivait à attraper le fugitif. Et peut-être qu’il avait aussi tout simplement peur de ce qu’ils lui feraient s’il n’obéissait pas à ces ordres.
Et puis oui, son admiration du courage et de l’audace du fugitif le fait se tourner vers des valeurs plus élevées. Tout comme l’adolescent a tendance à s’identifier à Pavel, Pavel pourrait commencer à s’identifier au mystérieux fugitif, et s’il devait un jour essayer lui-même d’échapper à cette vie (et c’est peut-être ce qu’il a fait quand nous le rencontrons pur la première fois au début du livre ?), il voudrait que quelqu’un aussi lui sauve la vie.

4) Boutov reveals that Louskass is pursued by his own past. This adds another dimension to the theme of the manhunt. Any thought on that, on a possible message the author is trying to convey?
4) Boutov révèle que Louskass est poursuivi par son propre passé. Ça ajoute une dimension supplémentaire au thème de la chasse à l’homme. Ta réflexion à ce sujet ? Sur un éventuel message que l’auteur essaie de transmettre ?

Carol:
The main thing I took from this is that by recognizing such influences, Boutov reveals himself to be a rational and empathetic figure. He can’t stand Louskass but he’s willing to excuse his behavior knowing the hardships that formed Louskass’ character. The message embodies perhaps the philosophy of Rousseau: man is naturally good but corrupted by society.

Je pense que cette scène nous montre que Boutov est un homme rationnel qui a pas mal d’empathie pour les autres. Il déteste Louskass. Néanmoins, il pardonne un peu son comportement en vue des épreuves qui ont impacté la formation de son caractère. Le message est celui de Rousseau peut-être: l’homme naît bon, c’est la société qui le corrompt.

Emma:
You saw so much more to my question. I found it interesting that by 41% of the book, we already have three different types of manhunt. With this one experienced by Louskass, at a more psychological level, maybe the author wants readers to understand that his book has a universal message. The novel is also ultimately about them, about everyone. You may not be a teenager, a Pavel, or a fugitive, but there are lots of chances deep inside you feel pursued by your own past, by the mere fact of having to go through the process of ageing, if not by any act you regret having committed.

Tu es allée plus en profondeur que ma question n’impliquait. J’ai trouvé intéressant qu’à seulement 41% du livre, on ait déjà trois types différents de chasse à l’homme. Avec celui-ci vécu par Louskass, à un niveau plus psychologique, l’auteur veut peut-être que les lecteurs comprennent que son livre a un message universel. Le roman parle aussi d’eux, de tout le monde. Vous n’êtes peut-être pas un ado, ni un Pavel ou un fugitif, mais il y a fort à parier qu’au fond de vous, vous vous sentiez poursuivi par votre propre passé, par le simple fait d’avoir à passer par le processus de vieillissement, sinon à cause d’un acte quelconque que vous regrettez avoir commis à un moment ou un autre.

5) Were you surprised by their “shocking discovery”? Had you correctly interpreted the signs? What was your reaction to the men’s thoughts and plans after their discovery?
5) As-tu été surprise par leur découverte choquante ? Avais-tu correctement interprété les signes ? Quelle a été ta réaction aux pensées et aux plans des hommes après leur découverte ?

Carol:
Yes I was surprised and delighted. I didn’t see this coming at all. It’s frustrating and worrisome to see the men’s response but unfortunately, here again, Makine is revealing himself to be an astute observer of human nature. Given the time period and the upbringing of these men, I think their reaction is sadly fitting.

Oui, j’ai été surprise et ravie. Je n’ai rien prédit du tout. Et toi? As-tu été surprise? Je trouve la réaction des hommes frustrante et inquiétante. Malheureusement, elle est plutôt emblématique des hommes de cette époque, cette région, et cette formation. Encore une fois, Makine se révèle un observateur astucieux de la nature humaine.

Emma:
I felt stupid not to have understood the signs early enough, though the thought had quickly crossed my mind at one point. Still, my jaw must have dropped when I read about their “shocking discovery”.
By the way, we assume people reading our posts in detail must also have read the book. Without reflecting together about how to handle spoilers, looks like we are trying here to avoid them. In this case, not sure how long we can  do so. It will depend on how the story evolves from here.
I was actually also shocked by the men’s response. Instead of admiring the fugitive’s skills and courage, they focus on themselves and their feeling of having been tricked, due simply in fact to their narrowness of mind.
Actually, just a few lines before the discovery, the narrator says that the night before, they were the closest to what was best in them. Well, they quickly fell from the best to the basest of impulses. Indeed, great portraiture of human nature! Alas.

Je me suis sentie stupide de ne pas avoir compris les signes assez tôt, bien que cette pensée m’ait rapidement traversé l’esprit à un moment donné. Pourtant, j’ai d2 rester la bouche bée quand j’ai lu leur “découverte choquante”.
Au fait, on suppose que ceux qui lisent nos billetsen détail doivent également avoir lu le livre. Sans réfléchir ensemble à la façon de gérer les spoilers, on dirait qu’on essaie ici de les éviter. Dans ce cas, je sais pas combien de temps on pourra le faire. Ça dépendra de la façon dont l’histoire évoluera à partir d’ici.
J’ai également été choquée par la réaction des hommes. Au lieu d’admirer les compétences et le courage du fugitif, ils se concentrent sur eux-mêmes et sur leur sentiment d’avoir été piégés, simplement en raison de leur étroitesse d’esprit.
En fait, quelques lignes avant la découverte, le narrateur dit que “Cette nuit-là – je le comprendrais plus tard – nous étions au plus près de ce qu’il y avait en nous de meilleur.” Eh bien, ils sont rapidement passés du meilleur à leurs instincts les plus bas. En effet, superbe portrait de la nature humaine ! Hélas.

6) Do you think the author does a good job at suspense so far?
6) Penses-tu que l’auteur fait un bon travail de suspense jusqu’à présent ?

Carol:
Yes I think he is doing a great job. Based on the synopsis, I expect the fugitive to be on the run for a while longer. Yet, I’ve been wondering how this can continue. The men seem on the verge of catching the outlaw at any moment.

Bien sûr. J’apprécie beaucoup la façon dont l’histoire se déroule. Depuis un moment, les hommes semblent sur le point d’attraper le fugitif mais ils ne réussissent pas. On devine du synopsis qu’une capture n’arrive probablement pas bientôt. Je me demande pour combien de temps on peut continuer comme ça.

Emma:
I like how he manages to convey suspense by alternating peaceful descriptions of the beautiful landscape and more rapid scenes as they get closer and closer to the fugitive. Also, when they could be feet away from catching the mysterious figure, the fugitive manages to trick them by escaping upward, by climbing a rock.

J’aime la façon dont il parvient à transmettre le suspense en alternant des descriptions paisibles du superbe paysage et des scènes plus rapides à mesure qu’ils se rapprochent de plus en plus du fugitif. Aussi, quand ils sont à quelques mètres seulement de la mystérieuse silhouette, le fugitif parvient à les tromper en s’échappant vers le haut, en escaladant un rocher.

7) What do you think the author is trying to convey through these adventures? What surfaces for you?
7) À ton avis, qu’est-ce que l’auteur essaie de transmettre à travers ces aventures ? Quelles sont tes premières impressions ?

Carol:
All of these characters have been damaged by the actions of a malicious state. I think Makine wants to convey the pernicious nature of the soviet socialist republic. The only way to avoid being damaged by its actions is to live somewhere beyond its grasp. In Makine’s case, he fled the USSR. I suspect that his protagonists will escape by learning to survive far from civilization.

Tous ces personnages sont des victimes d’un État malveillant. Je pense que Makine veut transmettre une image malsaine de la République socialiste soviétique. La seule façon d’éviter les dommages infligés par l’État est de vivre au-delà de sa prise. Dans le cas de Makine, il a fui vers l’Ouest. J’imagine que ses protagonistes vont se libérer en apprenant comment survivre loin de la civilisation.

Emma:
Great analysis! And besides the pernicious aspect, I think he may also wants to highlight its stupidity – I see this in the comic scenes, like the capture of a bear, when Ratinsky thinks he caught the fugitive.

Belle analyse ! Et en plus de l’aspect pernicieux, je pense qu’il veut peut-être aussi souligner sa stupidité – je le vois dans les scènes comiques, comme la capture d’un ours, quand Ratinsky pense avoir attrapé le fugitif.

Besides these questions, I would like to add that I so enjoy the descriptions of nature, and how it puts everything in perspective. These are beautiful passages I want to keep, that’s why I quote them here:

En plus de ces questions, je voudrais ajouter que j’apprécie énormément les descriptions de la nature, et comment elle met tout en perspective. Ce sont de beaux passages que je veux garder, c’est pourquoi je les cite ici :

La beauté de la taïga nous immergeait dans son lent ondoiement vert, loin de la hargne des petites pensées qui nous opposaient les uns aux autres.
…je marchais avec l’illusion de pouvoir m’élever vers le vitrail du ciel encadré de branches, inspirer l’ivresse de l’air, l’immensité de l’horizon et surtout le vent qui venait de l’océan et reliait la moindre aiguille de cèdre à cet infini lumineux où nous n’étions rien.

la taïga s’éclaircit, s’emplit de lumière et, soudain, s’écarte devant un infini brumeux où disparaissent nos peines et nos peurs.

une toute nouvelle sensation d’affranchissement : la possibilité de nous lever et d’avancer vers le nord, sans autre but que la source de ce vent frais et amer, là-bas, dans l’éternité vivante de l’océan…

Nous longions des cours d’eau bordés de forêts inentamées, faisions des haltes calquées sur les arrêts du fuyard, mangions du gibier grillé au feu et le soir, autour d’un dîner arrosé, menions des conversations très viriles : guerre, femmes, chasse, armes…
Celui que nous poursuivions était devenu indispensable à ce bonheur simple. Car il s’agissait bien de bonheur.

Andrew is reading the book with us. I highly encourage you to go read his own answers, which add a lot to our perspective.

Rest of the schedule:
Reste de notre calendrier :

May 18: questions asked by Cas d’intérêt on the third quarter of the book, up to “loin de mon passé, du monde des autres où je n’avais plus de rôle à jouer.”
18 mai : questions postées à Cas d’intérêt sur le 3e quart du livre, jusqu’à “loin de mon passé, du monde des autres où je n’avais plus de rôle à jouer.”

June 4: questions here at Words And Peace, on last quarter of the book.
And possibly a  (French?) Zoom/Skype session with all participants some time in the evening.
4 juin : questions ici à Words And Peace, sur le dernier quart du livre.
Et peut-être aussi une session (en français ?) sur  Zoom/Skype ce soir-là (heure à déterminer) avec tous les participants some time in the evening.

Feel free to join us, reading the book in English or French.
You can comment on Carol’s blog and mine, or create your own posts.

N’hésitez pas à nous rejoindre, en lisant le livre en anglais ou en français.
Vous pouvez commenter sur le blog de Carol et le mien, ou créer vos propres billets.

13 thoughts on “The Archipelago of Another Life: read-along, second quarter of the book

  1. Pingback: Read-Along, The Archipelago of Another Life, Part II

  2. Great discussion Emma. I love hearing your perspective. Below are a few comments.

    3) I agree that the idea of personal glory is a big factor in Pavel’s desire to capture the fugitive. However, I don’t associate loyalty necessarily with groupthink. Capturing the fugitive is perhaps Pavel’s only perceived path to glory (a very satisfying image for a young man). This may well be the only valiant path that he and others around him have thought about or acknowledged. Early in the hunt, success is defined by capturing the fugitive. That perspective begins to shift as they develop respect for the fugitive. They start to question the motives behind the mission.

    4) I totally missed the analogy between Louskass being pursued by his past and the two manhunts. I’m glad you pointed that out. In Louskass’ case, it seems he has no chance of escape. Whereas, in the physical world the fugitive (and later an adult Pavel) have a decent chance of evading their stalkers.

    I love the passages that you included about nature. They are indeed quite powerful. I personally find nature to be an unmatchable source of comfort and rejuvenation no matter what stresses I may be facing.

    That said, Louskass’s injury and the coming winter bring nature’s indifference to man’s plight into sharp focus. In an instant, one’s feelings of freedom and invincibility can be transformed into feelings of isolation and vulnerability. Far from civilization, both man-made and nature-provoked incidents can bring anyone to their knees—in terror of coming to a brutal and agonizing end.

    Like

  3. Je découvre cet auteur et son livre, une histoire passionnante, ci joint mes réponses aux différentes questions :
    1/ Il ne me semble pas sûr que l’auteur ai envie de revenir sur l’ado. Il s’est concentré sur Pavel, mais aussi sur les autres intervenants de cette chasse à l’homme. En découvrant la vie passée de chacun, leurs rôles, leurs vies difficiles, j’ai plutot l’impression que toutes ces vies qui sont décrites nous rapprochent petit à petit du titre du livre. Est ce que au final nous ne pourrions ps découvrir l’archipek d’une autre vie, celle de la femme poursuivie. J’ai l’impression que la vie de chacun s’est arrèté à un moment donné et est retranscrite au travers d’une tranche de vie, un archipel de vie.
    je suis dépuis le début focus sur le titre et il m’intrigue.
    2/ Je trouve que les scènes comiques reflètent un peu plus l’ossature psychologique de chacun, caractérisent les personnalités et amènent un équilibre supplémentaire entre les descriptions, la chasse à l’homme en cours, les moments de pause et de tension. j’ai trouvé que certaines réflexions sont typiques d’un groupe d’hommes vivant ensemble, se souciant peu de respecter la femme en général.
    3/ Au fond Pavel est une bonne personne, même s’il souhaite attraper le fugitif, cette intintion reste secondaire, il a conscience à un moment donné que des indices sont laissés sur la piste et se doute que dans le groupe quelqu’un d’autre voie ces indices. Pavel me semble avoir besoin de découvrir le pourquoi de la chasse engagée, il ne me semble pas interessé par une arrestation, davantage par une rencontre qui conforterait son esprit sa position d’homme honnète.
    4/ Louskass poursuivi par son propre passé : tous son marqués par leur histoire, je rebondis sur le titre une nouvelle fois : chacun à son propre archipel de vie ? Je me plais à imaginer qu’ils ont tous une histoire singulière, détachée des autres, ne pouvant faire partie du territoire immense des hommes et femmes ayant une vie plus stabilisée, plus lissée avec les habitudes de la société.
    5/ C’était difficile d’imaginer qu’une femme les domine à ce point et les ridiculise sur tous les plans. Tout ce qu’ils ont fait a amené un échec mesuré, mesuré par cette femme qui ne cherche pas forcément à les tuer mais à les ralentir.
    Leurs réflexions lorsqu’ils ont découvert qu’ils s’agissait d’une femme sont celles d’un groupe d’homme en chasse ayant peu de respect pour la proie et si c’est une femme alors la chasse pourra s’arrêter très tôt. Toute leur culture remonte et on imagine ce qu’ils ont vécu, le manque de respect qu’ils peuvent afficher à un moment se comprend lorsque chacun se replace en face de sa propore histoire; en revanche la réalité du terrain leur rapelle ce décalage permanent, cet écart qu’ils ne savent pas combler. Au fond d’eux on ressent une certaine humanité poindre et probablement Pavel en sera le messager
    6/ Le suspens de ce roman est très fort car jusqu’à maintenant nous ne savons rien de cette femme qui les attire sur 3 feux brillants toutes les nuits. Son histoire arrive et sera je pense passionnante, j’imagine une femme ayant connaissance de ce coin isolé mais comment l’a-t-elle obtenue, ce sera intéressant à découvrir si toutefois Andrei Makine va jusque là. Est ce que cette capture ou dernière rencontre sera une libération ? Vivement la suite…
    7/ Quel message de la part de l’auteur ? Une vision de l’union soviétique, une vision des rapports humains. Je retrouve pour ma part une belle description de l’humanité des hommes, avec tous les défauts qui peuvent les animer,
    j’ai l’impression que l’expérience accumulée de l’éducation et de la vie soviétique montre ses limites alors que celle issue de la nature est sans fin et protectrice.
    Un message sur le sens de la vie, les nécessaires et justes valeurs permettant de vivre ou survivre, nous amenant à quitter notre ile pour partir vers un continent d’humnanité.

    J’avais promis à Carol un commentaire, je ne suis pas rompu à ce gerne d’exercice mais j’ai pris plaisir à vous donner mes impressions. J’espère que mon écrit correspond un peu à ce que vous attendez.
    Cordialement

    Like

    • Merci pour votre participation Jean-Luc, fascinant.
      1/ et 4/ J’aime votre orientation sur le titre, quelque chose que ni Carol ni moi n’avons encore vraiment mentionné ! On avait essayé de ne pas divulgâcher la “découverte”, lol. Bon, au moins la surprise demeurent pour ceux qui ignoreront les commentaire en français.
      2/ Votre position semble parfaitement résumer les nôtres.
      7/ Belle synthèse dumessage du livre, jusque-là.
      Dans l’impatience de découvrir la suite avec vous

      Like

    • Merci pour ton commentaire Jean-Luc. C’est bien d’avoir la perspective masculine ajoutée à la conversation. Ne t’inquiète pas pour avoir divulguer l’identité de la fugitive. Comme Emma a dit, tout le monde ne lit pas les commentaires et dans ce cas, peut-être qu’une moitié ne lit pas le français. 🙂

      Je n’avais pas pensé à des archipels multiples comme tu as décrit. Intéressant! J’envisageais que Pavel, après tout, aille vivre seul dans la taïga loin de la société qui l’a trahi et que ce sera son archipel d’une autre vie.

      J’apprécie beaucoup ton sentiment, “Je me plais à imaginer qu’ils ont tous une histoire singulière, détachée des autres, ne pouvant faire partie du territoire immense des hommes et femmes ayant une vie plus stabilisée, plus lissée avec les habitudes de la société.”

      Like

  4. Good questions, Emma, and I enjoyed reading your and Carol’s answers. I agree, there are some wonderful descriptions of nature in this book. I think it’s easy to forget that when we’re analysing the meaning of the story, so I’m glad you reminded me of it. I’m not familiar with the “taiga” landscape, and Makine did an excellent job of making it feel real and conveying its beauty and danger.

    I also answered your questions for this part, and posted my responses over on my blog: https://andrewblackman.net/2021/05/the-archipelago-of-another-life-readalong-part-2/

    Like

  5. Pingback: Read-Along, The Archipelago of Another Life, Part III - cas d'intérêt

  6. Pingback: The Archipelago of Another Life: read-along, last quarter of the book | Words And Peace

What do you think? Share your thoughts, and I will answer you. I will also visit your own blog

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.